Les risques d’une mauvaise utilisation de son kit velo électrique

Un sujet qui revient souvent sur les forums qui parlent de vélo à assistance électrique et de kit vélo électrique, est la surchauffe des moteurs. Détérioration qui peut être majeure et qui est de plus exclue de la prise en garantie de l’ensemble des revendeurs, étant considérée comme un problème d’utilisation… Oui mais ! Le problème est que beaucoup de revendeurs de vélos électriques ou de moteurs de vélo ne conseillent non seulement pas des motorisations adaptées à l’usage de leurs clients, mais en plus ne les mettent pas en garde contre les risques ou les mauvaises utilisations…

téléchargement (3)

Un moteur de vélo adapté

Un moteur de vélo n’est pas forcément adapté à tous les usages ! Il est donc primordial de vous adresser à un professionnel qui a du choix dans sa gamme, et de l’expérience. En effet, il ne faut pas conseiller le même moteur à quelqu’un qui veut faire du vélotaf à Bordeaux (parcours plat) qu’à quelqu’un qui habite Pau (début des Pyrénées). Le dénivelé n’a rien à voir ! Il va donc falloir privilégier un moteur de vélo qui a du couple pour ce dernier cas ! Pour aller plus loin, le choix d’un kit vélo électrique devrait dépendre d’un ensemble de paramètres dont en voici quelques-uns :

  • La vitesse : moteur puissant
  • Le dénivelé : moteur coupleux, pas de moteur à entrainement direct à cause de la régénération
  • Le parcours : positionnement du moteur adapté, pas de moteur roue avant pour le VTT ou les pistes dégradées
  • Le profil : pas de moteur pédalier pour quelqu’un qui veut conserver sa transmission d’origine

contact-service-client

Des exemples de surchauffes de kits vélo électriques

>>>Voici un exemple sur un forum : des clients ont vu leurs moteurs roues HS suite à une surchauffe. Le vendeur leur avait vendu un moteur roue 250W à entrainement direct pour un tandem…

Tout d’abord un moteur roue 250w ne convient que pour les parcours relativement plats et sur un vélo, mais pas pour un tandem qui est beaucoup plus lourd. Le risque de surchauffe est quasi certain. De plus en tandem, on descend souvent à grande allure, ce qui est dramatique avec un moteur à entrainement direct, car celui-ci n’ayant pas d’engrenages, agi comme un générateur et va envoyer des pics de courants à la batterie Lithium ce qui à pour conséquences de déséquilibrer ses cellules et d’effondrer sa capacité.

Ce cas peux tout à fait être valable sur un vélo, si on vous équipe d’un moteur 250w et que vous partez faire des cols de montagne ou sur un parcours très vallonné, même avec un moteurs réducté, il y a de grands risques de faire surchauffer le moteur de vélo.

 

>>>Un autre exemple, toujours sur un forum de kit vélo électrique : un client a vu son kit se couper d’un coup, après analyse, son moteur roue est complètement cramé….

Ce monsieur avait acheté un moteur roue pour motoriser son vélo avec un accélérateur, et aucun détecteur de pédalage (le vendeur n’en proposant pas et ne faisant aucune mise en garde sur l’utilisation de l’accélérateur). Au bout d’un mois, il a ramené son moteur roue HS qui avait surchauffé et le vendeur ne l’a pas pris en garantie car résultant d’une sur-utilisation.

En effet les moteurs de vélo et kits vélo électriques ne sont pas fait pour être utilisés en mode scooter, il s’agit d’une assistance, ils doivent être utilisés conjointement au pédalage et avec un pédalage soutenu. Mais cela ne gène pas certain revendeur de vendre des kits vélo électriques sans détecteur de pédalage, c’est vraiment malhonnête !

forum256109_L

Photo : exemple de bobinage noircie (cramé). Les dommages sont irréversibles, il est très compliqué ou en tout cas très couteux de remplacer le bobinage d’un moteur.

 

Que faire, et quel moteur de vélo choisir ?

De nombreux professionnels malhonnêtes se cachent derrière la limite des 250w, mais il faut préciser que d’une part cette législation va évoluer sous peu, car elle n’est adaptée qu’à du déplacement urbain avec peu ou pas de dénivelé, et d’autre part qu’elle ne convient absolument pas pour du VTT électrique, du tandem électrique, du vélo de course électrique, du triporteur électrique et autres cycles qui transportent de la charge ou pratiquent sur du dénivelé.

 

Personnellement, je pense qu’au delà de la puissance du moteur de vélo, ce qui compte c’est d’être responsable. La plupart des gens qui ont besoin d’un moteur plus puissant que 250w ce n’est pas pour aller vite (exemple à 50 km/h). Ils souhaitent simplement pourvoir raccourcir un peu les distances en roulant à 25-30km/h sans faire cramer leurs moteurs de vélo, ou encore souhaitent avoir un moteur plus puissant afin de pouvoir grimper des côtes, toujours sans faire cramer leur kit vélo électrique.

images