Comment choisir son kit vélo électrique ?

Etape 2 : Quels éléments ajouter à mon vélo pour l’électrifier?

cropped-vélo-dessin-1.jpg

Voici tous les éléments que l’on ajoute à son vélo pour le motoriser :

    • moteur roueLe moteur électrique du vélo :

C’est la force motrice du vélo, il est électromagnétique, plus ou moins silencieux selon le modèle. Il peut s’installer dans la roue ou au niveau du pédalier.

 

    • batterie_3610_pvc_web_6La batterie lithium-ion :

C’est la réserve d’énergie. Elle alimente en électricité le moteur du vélo pour le faire fonctionner.

 

La batterie lithium-ion du vélo se place dans le cadre, sur le porte-bagage ou dans une sacoche. Elle peut aussi être portée en sac à dos.

 

    • contr_leur_36v48v_25a-miniLe contrôleur :

C’est le cerveau de l’installation. il gère le courant envoyé au moteur du vélo par la batterie.

 

Le contrôleur peut se placer dans une sacoche sur le cadre, ou bien se fixer directement sur le cadre.
Il peut être interne au moteur du vélo sur certains modèles.

 

  • Le Pedelec :

    Disque magnétique à clipser

Il permet de déclencher le moteur lorsque vous pédalez.
Le Pedelec se place sur le pédalier.
Il est fourni dans la plupart des kits vélo électriques et peut être interne au moteur sur les moteurs pédalier.

 

  • Les commandes du kit vélo électrique :

Elles permettent de piloter le vélo électrique.
Les commandes s’installent sur le guidon, selon les kits vélo électriques proposés, il peut y avoir :

 

  • Un afficheur : il donne les informations de base, comme le niveau de charge de la batterie lithium-ion et le niveau d’assistance sélectionné.
  • BBS01-ecran-lcd-miniSur les modèles plus évolués, il y a un écran LCD qui donne la vitesse, les kilomètres parcourus, la consommation instantanée, ou encore la température extérieure…
  • L’accélérateur : il permet d’activer le moteur sans pédaler, peut être très pratique mais son utilisation s’avère risquée car l’absence de pédalage peut générer des surchauffes préjudiciables au matériel.

 

  • Les poignées de freins à coupure électrique : elles peuvent s’installer si vous avez des freins à câbles et que vos gâchettes de vitesses ne sont pas solidaires de vos poignées de freins d’origines. Toutefois, celle-ci ne sont pas indispensables et sont de moins en moins installées car les usagers conviennent que lorsqu’ils freinent, ils stoppent le pédalage ou bien l’accélérateur, le moteur est donc coupé d’office.
    En ce qui concerne les freins hydrauliques, il y a la possibilité de greffer un mano-contacteur sur le circuit hydraulique, pour que le moteur coupe lors de l’activation des freins.